Ce projet de loi veut favoriser la diffusion et la protection de la création sur internet.

Pour ce faire il est prévu de créer une autorité publique indépendante, la Haute Autorité pour la Diffusion des Œuvres et la Protection des Droits sur Internet ou « HADOPI ».

Sans être un adepte du téléchargement ni auteur de chansons à succès, je m'interroge.

N'y a-t-il d'autres sujets plus brûlants à prendre en considération ?
Pourquoi étant d'énergies et de temps dépensés ? Pourquoi autant de débats autour d'un projet.Est-ce que chaque famille française compte un acteur ou auteur, voire un proche appartenant  au monde cinématographique ou à celui de la chanson ?

Pourquoi focaliser sur ce secteur d'activité bien particulier ?

Spéculation, quand tu nous ronges !
Pour revenir à ce fameux projet, on veut nous laisser penser que les droits d'auteurs étaient bien protégés avant la multiplication des téléchargements illégaux.

La taxe “ copie privée ” mise en place fin 2007, applicable à certains supports de stockage numérique, n'est-elle pas suffisante pour venir compléter  les droits d'auteurs collectés par le biais des "Majors" ?

Il n'est pas déraisonnable de penser qu'il y a là aussi (et peut-être surtout) la crainte des "Majors" qui voient diminuer leur emprise sur le marché.


On oublie l'origine du problème.
Le téléchargement, c'est vrai, n'est pas recommandable.
Mais l'infraction, le vol, ne devient-il pas manifeste à partir de la commercialisation d'une œuvre (une technique ou un objet sous couvert d'une marque ou d'un brevet) dont on n'est pas le vrai propriétaire (ou son représentant légal) ?

Côté consommateurs, une partie de la population, notamment parmi les plus jeunes, n'a  pas assez d'argent pas acheter les CD ou les DVD qu'ils convoitent.

D'autres solutions seraient certainement plus efficaces.
Pourquoi de ne pas favoriser la vente de la musique et des films en prenant des dispositions gouvernementales adéquates. L'abaissement des prix de vente et l'élargissement des possibilités de téléchargement légaux font parties des solutions à envisager ...

Contre la fraude et la copie illégale, nous avons des services spécialisés en la matière (la DGCCRS et les DOUANES, me semble-t-il). Aujourd'hui on préfère poursuivre la réduction de personnel dans ces services, et envisager la mise en place d'un nouveau système dont la fiabilité et le coût n'ont pas encore été démontrés.

Rien que le fait de pouvoir couper la connexion internet tout en laissant  la ligne téléphonique disponible demande des modifications techniques importantes et très couteuses. Qui paiera ?

Un soutien préférable à une menace de sanction
Adapter les offres du marché à la demande, favoriserait le respect des artistes.

Il est question de mettre un mouchard à domicile.
= > Cet appareil serait la seule preuve d'une fraude potentielle.

Cela m'inquiète, parce que j'ai l'habitude d'écouter de la musique (diffusée par les radios du net) quand je travaille avec l'ordinateur. J'ai également une radio wireless fonctionnant sur le même principe. (La musique est faite pour adoucir les mœurs ..)
Est-ce que, demain, je pourrais continuer à assouvir mes désirs de piètre mélomane
sans crainte d'être piégé à tort ?

Les techniciens nous disent qu'il est pratiquement impossible de différencier formellement le téléchargement illégal d'une utilisation normale .. Alors ?

L'Europe a pris position en estimant que la coupure de la ligne n'est pas une chose à faire.           Mais la France veut passer outre cette décision.
Pourtant, lorsque l'Europe stipule des quotas pour le lait, ou pour la
pêche maritime (ou fixe des régles arbitraires pour la production de produits franco-français) : nous nous soumettons à l'avis Européen ...  Alors ?

Alors, je m'interroge concernant la différence qui existe entre les intentions de protéger les auteurs (protection dite HADOPI) et le projet en cours d'élaboration (projet certifiable NON-HADOPI).

Question légitime également sur la pérennité des mesures proposées : qu'est-ce qui empêche les satellites de nos voisins européens à se mettre en position de concurrence légale par rapport à nos FAI français ? 

Et vous, cela vous plairait d'avoir un mouchard à domicile ? puisqu'il est effectivement question de ça dans le projet actuel..

Si vous avez envie de vous prononcer à ce sujet, inutile de se précipiter vers les urnes.
Allez plutôt apporter votre soutien, et éventuellement vos appréciations, en signant la pétition située sur le site de SVM :  http://www.svmlemag.fr/petition_riposte_graduee_liste


@ bientôt

http://www.rmc.fr/blogs/bourdinandco.php?post/2009/05/07/Les-coulisses-de-la-loi-Hadopi