à Montreuil, le 23 mars 2010

 

                

Régionales : le rejet de la politique gouvernementale        

Les résultats du deuxième tour des élections régionales sont sans appel. A travers leur vote, les électeurs ont clairement manifesté leur rejet de la politique du gouvernement et de sa majorité. Pour la CNL, cette sanction populaire concerne aussi les conditions du Logement et de l’Habitat.

 A travers ces élections, les citoyens de notre pays ont adressé un signe fort au gouvernement et sa majorité : ils souhaitent d’autres choix politiques pour répondre aux besoins sociaux, notamment en matière de pouvoir d’achat, de Logement et d’Habitat. Les attaques contre le vécu quotidien des habitants n'ont jamais été aussi frontales. Les familles subissent de plein fouet les augmentations de leurs loyers, des charges, mais aussi le manque de travaux dans les ensembles d’habitation et de logements véritablement sociaux. De plus en plus de ménages doivent aussi faire face au surloyer, à la remise en cause du maintien dans les lieux et à la menace d’une expulsion.

Fortes de la confiance que les électeurs leur ont accordée, les régions doivent  renforcer leur contribution aux services publics de proximité, à l'action sociale, au logement social afin de rester cet acteur incontournable de la vie sociale et politique de notre pays.

La CNL, pour sa part, estime que les revendications sur les questions du Logement et de l’Habitat nécessitent plus que jamais une mobilisation renforcée pour obtenir une autre politique tournée vers les besoins des habitants. Dans le cadre de sa campagne pour les élections des représentants des locataires dans le logement social, la CNL invite les usagers du logement à prendre part le plus largement possible aux initiatives qu’elle organisera localement et à participer à  ces élections car le gouvernement et les bailleurs seront très attentifs aux résultats.

 

La CNL demande :

 

  • La mise en œuvre d’un Service public national et décentralisé du logement et de l'habitat
  • Le gel des loyers dans tous les secteurs locatifs
  • La revalorisation de 25 % des aides personnelles et la prise en compte dans le calcul de la totalité du coût des charges locatives
  • La construction annuelle de 180 000 logements locatifs véritablement sociaux,
  • L’arrêt de toutes les saisies, expulsions, coupures d’eau, de gaz et d’électricité
  • La garantie et l’amélioration du statut d’occupation des locataires

 

 

Contact presse : Stéphanie SOTISON - Tél : 01.48.57.95.78 - stephanie.sotison@lacnl.com