Pascal HUORD | p.huord@charentelibre.fr            08.06.2010

   

L'Amicale des locataires a été reçue par le maire pour s'opposer à toute surcharge pour la résidentialisation comme pour la mise aux normes de la TNT.  Photo CL

 

Logelia ne répercutera pas la mise aux normes TNT de son parc d'antennes. Le principe avait pourtant été évoqué en conseil d'administration avec l'application d'une surcharge mensuelle de 3,05 € pendant 24 mois, «qui correspondait exactement au coût de cette mise aux normes». «Robert Lafleuriel, présent au conseil d'administration, n'a pas fait de remarque particulière», indique Corinne Pierre, la directrice de Logelia. Car c'est le président de l'Amicale des locataires de Soyaux qui a révélé le pot-aux-roses hier, au cours d'une réunion avec le maire concernant les problèmes de réhabilitation des pieds d'immeuble, la résidentialisation.

«On ne veut pas payer»

C'était la proposition initiale, mais lors du prochain conseil d'administration, le 14 juin, Abel Migné, le président de l'office HLM, proposera que cette mise aux normes soit intégralement prise en charge par l'office qui ne la répercutera pas sur les locataires, à l'image de ce qui est déjà pratiqué par les autres offices HLM.
...

Voilà qui devrait satisfaire l'amicale, qui reste résolument opposée à une augmentation de charges applicable après la résidentialisation. Le maire a rappelé que c'était la règle imposée par l'Etat, mais que la ville entretiendra la voirie, l'éclairage et qu'il ne restera pas grand-chose à la charge des locataires.

Ce qui reste encore trop pour Robert Lafleuriel. Il a demandé au maire d'intervenir auprès du gouvernement, tandis que d'autres membres de l'amicale ont demandé le soutien du maire pour négocier avec leur bailleur, ce que le maire a accepté.

-----------

Pour mémoire  :  Lettre  &  Consultation