.

Banlieue

 

 

 

Les politiques de la ville ont échoué. Le constat est à peu près unanime, mais à quoi tient cet échec ? Les critiques de ces politiques mettent en général en cause leur contenu, mais est-ce suffisant ?

Comme Jean-Pierre Barbier, Jacques Donzelot et quelques autres l'ont fait remarquer, en abordant la question des "banlieues" sous l'angle de la ville, on transforme des questions sociales, l'absence d'emploi, des conditions de travail dégradantes, la discrimination, en questions spatiale, urbaine.   (...)

 

 

 

Bien plus que le contenu, c'est le projet même de ces politiques qui doit être revu

 

Au mieux, on propose aux habitants de ces quartiers de participer à des concertations, exercice qui consiste essentiellement à valider des options choisies ailleurs, en haut lieu, dans des instances politiques et administratives qui envisagent la question sous les seuls angles du contrôle social et de la charité :    (...) 


 

 

La démocratie locale est à inventer dans ces quartiers

Ce qui est tout sauf facile. Donner le droit de vote aux immigrés serait un pas dans la bonne direction, mais sans doute insuffisant : il ne suffit pas d'avoir le droit de vote, encore faut-il l'utiliser.

Et rien ne nous dit que les habitants de ces quartiers l'utiliseraient plus que les Français «de souche» issus des classes populaires.   

(...)  

 

 

 

.

Article de CONTRE-FEUX.com

.