... SUR LE CHOIX DES NOUVEAUX LOCAUX

 

Contrairement à son habitude, Christian Prouzat, le président du centre socioculturel et sportif Flep, n'a pas délivré son rapport moral en ouverture de l'assemblée générale, il le gardait pour la fin et pour cause ! Il n'a toujours pas digéré la décision de la mairie de reloger le centre dans les bâtiments désaffectés de l'école Jean-Macé, alors qu'une étude initiale avait prévu de l'intégrer dans le futur pôle culturel érigé sur la place Jean-Jacques-Rousseau.

Une véritable joute oratoire s'est engagée entre François Nebout, maire de la ville, et Christian Prouzat, ce dernier lançant «son appel du 18 juin»:   (...)   Une fois les études faites, on s'est très vite aperçu, après plusieurs visites dans d'autres villes, que ça ne pourrait pas marcher, un pôle culturel reste un pôle culturel et un centre social, un centre social. Pour l'aménagement dans l'école Jean-Macé, je suis prêt à travailler avec vous.Vous aurez 750m2 de surface, alors que dans le pôle vous n'en auriez eu que 300!».

Il faut rappeler que la ville investit 1 million d'euros dans ce projet dédié aux jeunes. Plusieurs élus se sont exprimés dont Martine Pinville, députée, qui a invité au dialogue.

(...)   Atmosphère tendue donc à l'issue de cette assemblée générale, que le pot de l'amitié n'a pas réussi à détendre !

 CHARENTELIBRE.fr