AvionJouet
 


" AIR SARKO ONE " prêt à décoller

La première critique est venue de Dominique de Villepin. Le fondateur de République solidaire a estimé mardi que Nicolas Sarkozy, qui a annoncé lundi des mesures pour réduire le train de vie de l'Etat, aurait « pu se contenter de garder la flotte ancienne » plutôt que de se commander « un avion de 180 millions d'euros ».

Déjà rebaptisé par la presse « Air Sarko One », le futur A330-200 gouvernemental n'a en effet pas été sacrifié sur l'autel de la rigueur et son premier vol est attendu fin octobre. Dans le communiqué annonçant les mesures d'économie, l'Elysée a seulement pris soin de préciser que les deux moyens courriers A319 actuellement en dotation seraient vendus lors de la livraison du nouvel appareil.
Pour l'heure, cet avion acquis d'occasion auprès d'Air Caraïbes subit un profond lifting, à l'abri des regards, dans un hangar de l'aéroport de Bordeaux-Mérignac. L'opération, confiée à Sabena Technics, vise à transformer un long courrier de 324 places en un appareil VIP d'une soixantaine de places,   (...)
L'édition dominicale du Parisien/Aujourd'hui en France évoquait une « chambre présidentielle » avec lit double, dressing et douche, un bureau-salon, une salle de réunion et un « centre médical ». Le ministère de la Défense indique juste que l'aménagement doit permettre au sommet de l'Etat « de travailler, communiquer et se reposer ».

 

Article LEPROGES.fr