Enfant du Champ-de-Manoeuvre «sauvé» par le Flep, il est devenu à son tour animateur. Et conseiller municipal délégué aux jeunes adultes à Soyaux depuis 2008.

Ce n'est pas un nostalgique des murs. Mais devant le Flep historique le mois dernier à Soyaux, quelques jours avant la démolition, Christophe Monteiro a glissé des mots très personnels sur «cette rencontre qui a bouleversé [sa] vie et l'a façonné».
«J'étais un petit merdeux. Sans ces animateurs qui m'ont valorisé et fait prendre conscience que tout était possible, j'aurais mal tourné», avouait ce jour-là ce gars de 36 ans. Entraîneur des footballeurs, puis des f  (...) 
Si François Nebout l'a recruté sur sa liste en 2008, c'est pour ce qu'il est: «un jeune sportif, tonique, qui a des idées et avec qui j'ai des concordances de vue», glisse le maire UMP de Soyaux. Son projet: mettre en place une sorte de conseil municipal des jeunes de 16 ans à 25 ans. Une tranche d'âge difficile à mobiliser. «Sur 800 lettres et messages envoyés via internet, on n'a eu que six réponses», regrette Christophe Monteiro.
Sur les éruptions de violence qui marquent son quartier, il a une analyse liée à son passé et à son métier. «On paie avec ces tranches d'âge cinq ou dix ans de non-travail avec eux.» La faute à un système où on prend comme animateurs «des jeunes en contrat précaire, pas forcément formés», à des sorties «sur catalogue, où on va faire du rugby ou du golf avec les jeunes sans les responsabiliser.»  (...)

   CHARENTELIBRE.fr