SyxOpposition

Début novembre, suite à la déconstruction des locaux du Flep (Foyer laïque éducation permanente), des jeunes du quartier, qui étaient visiblement très attachés à cette structure, ont incendié des engins de chantier et on a craint un début d'émeutes. Le calme est revenu, mais la municipalité a toutefois dû organiser à la hâte, fin novembre, une réunion publique pour rappeler en quoi consistait l'opération de renouvellement urbain. Car, c'est dans le cadre de l'ORU que le Flep doit déménager.

Pour ne pas envenimer les débats, les membres de l'opposition n'avaient pas voulu réagir à chaud.

Mise au point

Ils ont donc patienté et organisé, mardi, une conférence de presse pour évoquer, entre autres, ce sujet encore brûlant. « Hélas, on n'avait pas prévu ces événements, mais c'est ce que nous craignions l'année dernière lorsqu'il avait été question de la déconstruction », a révélé Denys Guyot. Et, concernant le désir de la majorité d'opter pour la vidéosurveillance, la chef de file de l'opposition, Fanta Diallo, a rappellé : « Nous voulons moins de caméras et davantage de policiers municipaux et d'éducateurs. Nous le disons depuis l'année dernière ! » Et Jean-Claude Sauton de lui emboîter le pas : « On a vu l'inefficacité des caméras pour les tags de la nouvelle école... »

   SUDOUEST.fr   


Si la sagesse conseille de "manifester dans la rue -banderoles en tête- " pour témoigner d'une revendication, est-ce que cette même sagesse aurait permis d'éviter une "erreur de calendrier" qui prive le quartier d'un incontournable lieu de vie ?