«Un outil possible qui ne se réunira peut-être jamais», résume le maire de Soyaux François Nebout, juste avant de voter quand même la création d'un Conseil des droits et devoirs des familles (CDDF), présenté comme «une usine à gaz» *** par Denis Lavauzelle, élu de l'opposition. «Je partage presque ton avis», a même confirmé François Nebout, après avoir énuméré la douzaine de personnes des pouvoirs publics qui devraient normalement siéger au CDDF, présenté comme «un outil majeur de prévention de la délinquance».

Vient ensuite le lancement d'une étude de sécurité publique commune à Angoulême et Soyaux, mais qui a déjà pris du retard pour savoir qui dirigera le comité de pilotage, d'une étude dont le coût est de 23.290 € «par quartier» étudié...

   (...)   Surtout que François Nebout en a rajouté une couche sur la vidéosurveilllance en expliquant «qu'on ne pourra faire un bilan que lorsque l'on aura multiplié par dix ou vingt le nombre de caméras en ville».

   CHARENTELIBRE.fr   

*** « une usine à gaz »