Depuis ce matin, les facteurs de Soyaux et d'Angoulême sont tous en grève. Ils protestent contre la réorganisation annoncée au 17 mai.
 
SyxPosteEnGreve110314

Pas de courrier à Soyaux. Très peu à Angoulême. Depuis ce matin, les facteurs sont tous en grève, «sauf les CDD», précise Patrick Moimaux, délégué CGT à la poste d’Angoulême. Le fond du problème, la réorganisation qui va être mise en place à partir du 17 mai.

La direction veut regrouper tous les facteurs à Angoulême. Les 13 préposés qui travaillent actuellement au bureau de poste de Soyaux et alimentent les 10 tournées de la commune ne sont pas du tout d’accord pour déménager. «On a déjà des tournées d’une quinzaine de kilomètres. Nous déplacer à Angoulême, ça va rajouter 20 minutes de trajet par jour», résume Jean-Michel Bruneteau, facteur non syndiqué de Soyaux.

Sur le bureau de poste de Soyaux, quatorze personnes pourraient être déplacées puisque la personne qui s’occupe des recommandés ira travailler sur la plate-forme de Fléac. «Il resterait les guichets [NDLR. 6 personnes]», précise Patricia Bruneau secrétaire générale CGT. «Mais je doute qu’ils gardent un aussi grand bâtiment pour deux guichets», craint le facteur prédisant le déplacement des guichets dans un futur proche.

A Angoulême, les facteurs ne sont pas du tout prêts à recevoir leurs collègues de Soyaux. «On les soutient évidemment», reprend Patrick Moimaux. «Mais si on est en grève ici, c’est aussi pour protester contre le manque de moyens humains». Le syndicaliste a dans le collimateur les CDD, systématiquement «embauchés à temps partiel alors qu’on aurait besoin d’eux à temps plein».

A 11h, les grévistes ont été reçus par la direction.

14 mars 2011 | 10h06   Mis à jour | 12h04  
Richard Tallet