Hier et aujourd'hui, tous les facteurs titulaires d'Angoulême et Soyaux étaient en grève. Ils protestaient contre la réorganisation des services. La direction envisage de rapatrier les facteurs de Soyaux à Angoulême et de supprimer 8 emplois à Angoulême.

A midi, les grévistes ont rencontré la direction pour la seconde fois en deux jours. Deux points étaient au centre de la discussion. D'abord, le report de la réorganisation. "Si la direction ne s'est pas engagée clairement pour un report", retranscrit Patricia Bonneau, secrétaire générale de la CGT. "Elle a ajouté que les facteurs de Soyaux ne viendraient pas à Angoulême tant que les conditions d'accueil ne seraient assurées". Comme il est prévu de réaliser des travaux, cela repousserait leur mutation après ces travaux.

"Il a été également convenu d'une rencontre entre  les salariés et la direction le 24 mars", poursuit la représentante de la CGT.

Second point abordé, les personnels en CDD. "La direction nous a confirmé une titularisation", apprécie la syndicaliste. A la sortie de cette rencontre, les facteurs ont décidé de reprendre le travail. "Nous avons prévenu que la situation restait fragile et qu'au moindre problème, nous pourrions reprendre la grève".

   CHARENTELIBRE.fr