Les annonces de suppressions de postes tombent. SEGagnant Dans le second degré, personne n’est épargné. Quel que soitle niveau d’enseignement, aucun établissement n’est à l’abri. Dans le premier degré, l’administration ne donne aucune information pour l’instant, il faut bien que les élections cantonales se passent sans trop de bruit... Mais personne n’est dupe, ces annonces tardives ne présagent rien de bon et, là aussi, la taille sera sévère.
Le SE-Unsa avec le collectif « L’Ecole est notre avenir » appelle tous les enseignants, parents et citoyens à exprimer leur indignation devant les destructions massives d’emplois le samedi 19 mars.