La Rédaction et B. Smadja |  RMC.fr  |  23/06/2011    

Et si à partir de septembre, la journée de vos enfants de primaire commençait par La Marseillaise ? Une circulaire vient d'autoriser les instituteurs à réintroduire les cours de morale en classe à partir de septembre. Bonne idée ?

Instaurés en 1882 avec les premiers programmes de Jules Ferry avant d'être supprimés à la fin des années 60, les cours de morale reviennent à l'école. La circulaire servant de trame aux enseignants du primaire pour attaquer la rentrée 2011, et qui vient d'être publiée, les incite à les réintroduire dans leur programme. Selon le texte, les instituteurs et institutrices pourront par exemple « recourir à l'exercice de commentaire quotidien d'une maxime pour aider l'enfant à acquérir les repères et les principes de la citoyenneté ».
« Pierre qui roule n'amasse pas mousse... »

Ainsi, les petits écoliers pourront-ils bientôt réfléchir aux conséquences, pour un voleur d'oeuf, de songer à subtiliser un boeuf.  Au demi-pardon accordé en cas de faute avouée. Ou encore à la rotation d'une pierre n'amassant nulle mousse durant son périple. Pour Jacques Gimard, historien, l'idée est séduisante à condition d'y mettre un coup de jeune. « Expliquer à des enfants "bien mal acquis ne profite jamais", par exemple, à travers une mise en scène de cette maxime motiverait énormément les enfants. Et même amènerait à de grandes surprises sur les résultats produits », estime-t-il.
« Ça sent l'école de grand-papa »

Cet optimisme n'est pas partagé par Sébastien Sihr, du SNUIPP (syndicat des enseignants du primaire). Pour lui, « ça sent le papier jauni. C'est l'apprentissage du par coeur, oui. Pas le développement de la pensée, le développement de l'autonomie. C'est exactement le contraire de ce qu'on devrait faire aujourd'hui à l'école ». Pour l'heure, les enseignants n'ont pas reçu la méthode précise à appliquer pour dispenser ces cours. Un groupe de travail ministériel doit se réunir dans les prochains jours avec le projet de produire un « livre de maximes » qui servirait de support pédagogique.

Article et sondage   RMC.fr