A quelques jours de la rentrée, enseignants et syndicats du secondaire sont inquiets. 4.800 suppressions de poste sont prévues, alors que le nombre d’élèves est en forte augmentation. La rentrée 2011 est également chargée en nouveautés pour les élèves de collège et de lycée. La réforme du lycée, notamment, va s’appliquer.

Rentrée scolaire au collège Jean de Verrazan de Lyon l'année dernière, où deux classes de 5ème participent à l'expérimentation "cours le matin, sport l'après-midi".
© AFP / Jean-Philippe Ksiazek

80.000 élèves de plus, 4.800 professeurs de moins. Le compte n’y est pas dans le secondaire, et enseignants et syndicats s’inquiètent. "C’est inédit : il y a plus de quinze ans que le second degré n’est pas confronté à une telle augmentation d’effectifs d’élèves parallèlement à des suppressions importantes de postes. Ça ne peut que coincer", explique Daniel Robin, co-secrétaire du Snes-FSU, premier syndicat des collèges et lycées.
Et selon les syndicats, les lycées les plus touchés sont ceux des secteurs défavorisés.

Face au manque de moyens pour cette rentrée, le syndicat des principaux et proviseurs (SNPDEN) a mené une enquête dans 1.500 collèges et lycées. Conclusion : deux tiers des établissements sont contraints de "bricoler" pour assurer la rentrée... (suppression de cours en petits groupes, suppression de certaines heures de cours).

 

Et selon les syndicats, les lycées les plus touchés sont ceux des secteurs défavorisés.

Face au manque de moyens pour cette rentrée, le syndicat des principaux et proviseurs (SNPDEN) a mené une enquête dans 1.500 collèges et lycées. Conclusion : deux tiers des établissements sont contraints de "bricoler" pour assurer la rentrée... (suppression de cours en petits groupes, suppression de certaines heures de cours).

L’autre point noir de cette rentrée pour les syndicats est la réforme de la formation. Elle concerne 5.621 enseignants stagiaires du secondaire. "L’an dernier, quelques recteurs avaient organisé des services réduits, cette fois ils ne le font plus, tout le monde est à temps complet dès le début de l’année", explique Daniel Robin.

Face à cette situation, un appel unitaire à la grève a été lancé pour le 27 septembre.

La réforme du lycée

La réforme du lycée entre en vigueur cette année, avec le but d’améliorer l’orientation et de remettre en cause la prééminence de la série scientifique. Une réforme difficilement applicable pour les syndicats, vu le manque de moyens. Cette réforme prévoit :

- Un "tronc commun" d’enseignements pour les élèves de première. Autrement dit des enseignements semblables pour les différentes séries générales (L, ES, S) : 4h de français, 4h d’histoire-géographie, et 4h30 pour deux langues vivantes. Ce qui représente plus de la moitié de l’emploi du temps hebdomadaire d’un lycéen.

- Deux heures par semaine d’"accompagnement personnalisé", qui doit à terme se retrouver pour tous les niveaux.

- Une épreuve anticipée d’histoire-géographie en 1ère scientifique. Cette matière devient donc facultative en terminale S.

- Un nouvel enseignement de "littérature en langue étrangère" en 1ère littéraire.

Autres nouveautés de la rentrée 2011

- 250 collèges et lycées vont tester les cours le matin, et le sport l’après-midi. Lancée il y a un an, le nombre d’établissements "pilotes" concernés va doubler pour cette rentrée. 15.000 jeunes sont concernés.

- En 5ème : une nouvelle évaluation fait son apparition, en français et en mathématiques, dans quelques collèges "volontaires". Une évaluation qui a vocation a être généralisée en 2012.

- En 3ème : des classes "prépa-pro" vont être expérimentées, pour les élèves qui sont susceptibles de se diriger ensuite vers un lycée professionnel. Ils vont en fait préparer le brevet, mais au sein d’un lycée professionnel.

- Dans environ 300 lycées, un enseignement de philosophie va être expérimenté en seconde et en première.

- 325 collèges vont tester l’autonomie de recrutement, autrement dit un recrutement d’enseignants sur "avis" du chef d’établissement. 911 postes sont concernés, selon le ministère.

France Info - 19:12

Article et doc sonore : FRANCE-INFO.com