Le président de la République annoncera prochainement l’organisation de deux autres référendums autrement plus importants que la chasse aux chômeurs et aux vilains étrangers qu’une gauche irresponsable veut faire voter. Le premier portera sur l’opinion des Français sur la vague de froid. Ils seront priés de dire oui ou non au gel et à la neige en hiver. Si le résultat est positif, Nicolas prendra des mesures immédiates et interdira notamment aux flux d’air glacé de venir de Russie et de Sibérie. Une façon comme une autre de rappeler que les Rouges ne sont pas morts et qu’il faut se méfier des Russes qui profitent de notre dépendance à leur gaz pour nous imposer un climat qui conduit à en utiliser encore plus. Des barrières seront disposées aux frontières, le professeur Pellerin ayant été sollicité pour réactiver le modèle utilisé en 1986 pour arrêter le nuage de Tchernobyl.

La seconde consultation populaire visera à demander au Peuple s’il est pour ou contre les vagues de chaleur caniculaire qui risquent de venir d’Afrique chaque été. Si la réponse est positive, la Police aux frontières, spécialiste de l’immigration clandestine sera mobilisée dés le début de chaque été pour repousser l’envahisseur.

Viendra ensuite et enfin le référendum sur le nucléaire dont la question sera ainsi rédigée : « préférez vous la bougie ou les centrales ».

Par Claude-Marie Vadrot - 10 février 2012