Dès hier matin, une poignée de parents d'élèves s'est installée devant les grilles de l'école Jean-Monnet dans le quartier du Champ-de-Manoeuvre à Soyaux. «Il n'est pas question qu'on supprime un CP, l'année où se fait tout l'apprentissage», peste Samira Bouazza, maman d'un petit garçon justement en cours préparatoire. D'autant que si la suppression peut se justifier pour la rentrée prochaine, dès la suivante, en 2013, de nouveaux élèves devraient venir gonfler les effectifs grâce aux nouvelles constructions bâties alentour dans le cadre de l'opération de renouvellement urbain. «Pourquoi le maire ne vient-il pas nous défendre et apporter son soutien? C'est sa commune quand même!», fulmine Bénédicte Anaddam, une autre maman, ceinte d'une écharpe tricolore (Photo Phil Messelet). Un symbole républicain devenu l'objet à la mode à la sortie des classes, à l'heure où enseignants et parents se réunissaient sur la place Jean-Jacques-Rousseau.


16 Mars 2012 | 04h00
Mis à jour | 07h49

CHARENTELIBRE.fr