Après un long débat, l'ensemble du conseil s'est mis d'accord sur le courrier à envoyer à GrandAngoulême à propos du futur busway.

Le Crealis-Néo en test à Angoulême photo d'illustration Renaud Joubert

A l'ordre du jour du conseil municipal de Soyaux, vendredi dernier, figurait, entre autres, le projet du plan de déplacement urbain arrêté par GrandAngoulême et présenté par Robert Jabouille, maire-adjoint chargé des travaux et de l'urbanisme.

Il suffit d'une petite phrase dans le texte du projet soumis au vote - «...en ce qui concerne le transport en commun en site propre, la ville de Soyaux confirme qu'elle ne possède pas les infrastructures nécessaires à sa concrétisation et notamment qu'il ne pourra pas circuler sur l'avenue du Général-de-Gaulle» - pour mettre le feu aux poudres.

Aussitôt, l'opposition monte au créneau et qualifie de «péremptoire» une telle décision. «Il faut demander leur avis aux riverains de l'avenue du Général-de-Gaulle», souligne Joëlle Rassat, tandis que Bernard Rivalleau et Fanta Diallo estiment qu'«il faut réfléchir, ne pas être fermé».

Jusqu'à La Croix-Blanche

«Je ne suis pas fermé à la discussion, mais dans l'état actuel des choses, le projet s'arrête à l'Octroi, répond le maire, François Nebout. La voie réservée pour ce bus n'est pas possible, il faut un site propre, une voie montante et une descendante. Cette proposition de projet, telle qu'elle est faite, n'est pas acceptable pour Soyaux au jour d'aujourd'hui, mais je suis prêt à écouter d'autres propositions.»

Après plusieurs échanges, le maire accepte ce que l'opposition demande, c'est-à-dire d'ajouter cette phrase: «La commune est prête à participer à toutes les réunions, à toutes les discussions et études permettant la desserte de La Croix-Blanche par l'avenue du Général-de-Gaulle.» Ce qui veut dire que le parcours du bus à haut niveau de service qui desservira le quartier du Champ-de-Manoeuvre devra être redéfini pour arriver jusqu'à la zone d'emploi de La Croix-Blanche. Du coup, le vote est unanime.

3 Avril 2012 | 04h00 - Mis à jour | 07h38 
Marie-Claire NEAUD

CHARENTELIBRE.fr

Voir également l'article de SUDOUEST.fr

Transports : leur contre-enquête L'opposition angoumoisine a décidé de lancer sa propre enquête sur le transport en commun en site propre. Explications.