Aujourd’hui les salariés de l’entreprise de transport Keolis à Bernes sur Oise ont débuté une grève reconductible suite au refus de dialogue de la direction sur les revendications exposées dans le prévis qu’ils ont déposé. En effet, la mise en place de nouveaux roulements a entrainé de gros problèmes personnels pour de nombreux conducteurs, en particulier des rais conséquents (garde des enfants, frais de déplacements…). De plus, ils demandent une augmentation de salaire et l’obtention d’une prime pour les heures de dimanche et de jours fériés. Une délégation du Front de gauche conduite par Jean-Michel Ruiz, Secrétaire départemental du CF, et Jean-Pierre Grangié, élu de Beaumont sur Oise, s’est rendue sur place pour apporter leur soutien. « L’amélioration des conditions de travail est la garantie d’un meilleur service pour les usagers » a précisé Jean-Michel Ruiz lors de sa prise de parole « votre lutte est aussi la leur ». Il a poursuivi sur la question salariale : « Le Front de gauche demande à ce que le SMIC soit porté immédiatement à 1700 euros brut. Cette mesure, jointe à une revalorisation globale des salaires, retraites et minima, est économiquement réaliste ». Les représentants du Front de gauche se sont de plus engagés à intervenir auprès de leurs administrateurs au STIF pour que son Président impose à la direction de Keolis des négociations immédiates.

 

Communiqué du Front de Gauche 95

Argenteuil le 10 avril 2012

HUMANITE.fr