Les enseignes des zones d'activités d'Angoulême Nord font le plein le dimanche Selon les heures, les clients investissent les commerces, espaces de sports, de loisirs et de restauration. Tour d'horizon.

 
A La Foir'fouille, c'est la ruée, surtout depuis l'agrandissement de l'enseigne.

Le dimanche, le coeur de l'agglomération d'Angoulême bat aux Montagnes. Alors que les rues du centre-ville historique sont désertes, celles des zones commerciales d'Angoulême Nord vibrent tout au long de cette journée de repos hebdomadaire. Et cela commence dès 10 heures le matin, avec l'ouverture des activités de sports et de remise en forme.

«Si tu ne vas pas aux Montagnes, ce sont les Montagnes qui viendront à toi», plaisante un abonné, originaire de Voeuil-et-Giget, du centre sportif de la zone des Montagnes, à Champniers. Comme tous les dimanches matin, ce centre fait le plein de joueurs de tennis, de squash et de badminton. «Nous avons du mal à répondre à la demande. Les réservations sont déjà pleines jusqu'en mai», confie Sandrine Guillaume qui gère l'accueil depuis l'ouverture de ce complexe il y a onze ans.

Pour créer de nouveaux terrains, la communauté de communes Braconne-et-Charente, propriétaire, va même construire une passerelle et transférer l'accueil côté parking.

Juste en-dessous, ce sont les karts de Formulakart qui tournent à plein régime toute la journée. «C'est une de nos plus grosses journées pour l'accueil du grand public»,s'enflamme Christophe Contre, qui accueille une centaine de coureurs sur la journée et propose des abonnements pour toute la famille.

A partir de midi, ce sont les restaurants qui font venir le monde. Aux Avenauds, sur la commune de Gond-Pontouvre, l'Anfiteatro, La Pataterie et le King Long sont remplis. Plus haut, le Buffalo Grill se taille la part du lion de la clientèle avec, juste en-dessous, Poivre Rouge. «Le dimanche midi, nous faisons une moyenne de 260 couverts, enregistrent Myléna et Laurent Delafosse, les gérants de cette enseigne du groupe Intermarché. Il y a un an et demi, nous avons relooké cette cafétéria pour en changer l'image et en faire un véritable restaurant. Et ça a très bien pris. Aujourd'hui, nous avons une grosse clientèle d'habitués.»

«La vue n'est pas terrible, mais on se gare comme on veut. Pas de galère comme sur le Plateau d'Angoulême. Ici, l'ambiance, les prix et les services sont imbattables», confirme un père de famille qui vante aussi les mérites de l'espace enfant dans le restaurant.

«Un rituel chez nous»

A 14 heures, sur le rond-point de géant Casino, c'est l'embouteillage pour l'ouverture des 2.500 m2 de La Foir'fouille (lire ci-contre). Juste en face, Jardiland n'a pas à rougir: son parking n'est pas assez grand pour loger les jardiniers en herbe. «Acheter ses semences et pouvoir travailler son jardin le dimanche, c'est un rituel chez nous», confie un couple de Vindelle. Un rendez-vous dominical incontournable tout au long des saisons.

Enfin, les espaces de loisirs pour petits et grands sont aussi au rendez-vous. Aux Avenauds, Laser Game et Kizou ne chôment pas, surtout quand la météo n'est pas clémente. «Le matin, ce sont les plus petits et l'après-midi les plus grands, qui viennent pour fêter des anniversaires», note Anne-Solène Lautour, la responsable de Kizou Aventures.

En face, les seniors font la queue pour les spectacles de cabaret de Chez Ophie. «Il ne manque que des lignes de bus, un complexe de cinéma, des nouvelles enseignes et des services publics pour faire que tout se passe tout le temps à Champniers», glisse ironiquement un habitant de la commune. Il fait allusion à l'autorisation de la construction du Mega CGR que donnera, ou non, cette semaine à Paris, la Commission nationale d'aménagement commercial.

La Foir'fouille flambant neuf

Après trois semaines de fermeture pour travaux, La Foir'fouille est la vedette de la zone des Montagnes. Hier à 14 heures, pour l'ouverture du dimanche après-midi, plus d'une centaine de personnes attendaient devant les portes. Cette enseigne discount a rouvert le 7 mars dernier, après avoir fait peau neuve. Une extension arrière de 1.200 m2 de bâtiments, une réorganisation des parkings, un lifting des façades et surtout un réaménagement des linéaires à l'intérieur suscitent la curiosité des fans de ce magasin. «C'est notre sortie du dimanche en famille. Mais aujourd'hui, on vient voir à quoi il ressemble et ce qu'il y a de nouveau», confient les premiers chalands à se ruer sur les promotions de pots de Nutella de... 5 kg !

«Cette extension nous a permis de revoir notre zone de stockage, de la localisation des bureaux et d'augmenter de mille mètres carrés la surface commerciale, explique Etienne Giambiasi, le directeur général. Nous avons pu à la fois redonner un coup de jeune à ce magasin datant de 1987, améliorer les conditions de travail des employés et augmenter le confort des clients dans les allées où nous proposons désormais 12.000 références de produits différents.» 

19 Mars 2012 | 04h00 - Mis à jour | 07h36
Alexandre Le Boulc'h

CHARENTELIBRE.fr