Plus de 10.000 visiteurs, près de 5.000 spectateurs... La 7e édition du festival a battu tous les records de fréquentation.

Les diabolos n'ont plus de secret pour les lycéens de Grégoire.Photo CL

"Eclair, les chemins du monde» était le thème choisi cette année pour illustrer le festival Zep'Dit, qui s'est déroulé du 21 mai au 1er juin à l'Espace Matisse, à Soyaux. Organisé par l'ensemble des enseignants et éducateurs du nouveau dispositif d'éducation prioritaire (Eclair, pour «Ecole, collège, lycée, ambition, innovation, réussite»), dont Catherine Lavauzelle est la coordinatrice, le festival a à nouveau réuni tous les enfants des petites structures, maternelles, écoles, collèges, lycée, centres de loisirs, IME (Institut médico-éducatif).

Cette septième édition a rencontré un succès sans précédent. «Au total, nous avons accueilli 10.261 visiteurs, et 4.935 spectateurs», jubile Catherine Lavauzelle.

Hymne à l'esprit créatif

Zep'Dit est un festival d'expressions scolaires qui a lieu tous les deux ans et enchante à chaque fois par la qualité des spectacles présentés, véritable hymne à l'esprit créatif et au talent des adultes et des enfants.

C'est la troupe de Pause Théâtre, de Saint-Yrieix, qui a lancé les festivités, suivie de la maternelle Pauline-Kergomard dans Kolorémoi. Puis, tout au long des deux semaines intenses se sont succédé spectacles musicaux, danses et poésies, slams, cirque, etc. La création des comédiens de Pause Théâtre, Tel'é la réalité, était particulièrement réussie. Un pastiche, entre autres, de Koh Lanta et d'Un Dîner presque parfait, une vision de la téléréalité, leur vision. Les adolescents s'en sont donnés à coeur joie.

Très remarquée également, la prestation de sept élèves de découverte professionnelle du lycée Jean-Albert-Grégoire qui ont su maîtriser diabolos, monocycles et autres balles de jonglage. Leur professeur de français, Ouasa Collado, est fière d'eux: «C'est une section d'élèves en difficulté, mais ils ont fait d'énormes efforts, se sont appliqués, très soutenus par Annick Delfosse, la proviseure.»

Le festival s'est achevé en apothéose, un vrai cadeau offert par l'ACSEF (Association culturelle et sportive de l'école Freinet) et la troupe de comédiens amateurs Freinésie, avec leur dernière création, Miss Eclair.

A souligner: le festival a été sélectionné pour les Cahiers nationaux de l'innovation 2012 du ministère de l'Education nationale.

15 Juin 2012 | 04h00 - Mis à jour | 10h29
>Marie-Claire Naud

CHARENTELIBRE.fr