L'église de Saint-Quentin-de-Chalais, sublimée sous le feu des projecteurs.

Perles du paysage charentais et poitou-charentais, les églises romanes sont magnifiées, durant l'été, lors du festival régional des Nuits romanes. Mises en lumière, elles servent d'écrin et de décor, le temps d'une soirée qui débute toujours à 21 heures, à des concerts et des spectacles gratuits.

Dix-huit communes charentaises dotées de jolies églises romanes jouent le jeu en juillet, à commencer, dès ce week-end, par Aubeterre demain, et Segonzac dimanche. L'église souterraine Saint-Jean-d'Aubeterre accueille de la musique tzigane, avec le groupe Urs Karpatz et les danseurs de Romano Atmo.

Segonzac a choisi de la musique classique, avec le Brass Band de Charente et de la danse hip-hop.

Quand les spectacles se déroulent au pied des églises, ils jouent très souvent avec le feu. Un enchantement garanti pour les familles au complet. Ce sera le cas, en juillet, à la cathédrale d'Angoulême, à l'abbaye de Saint-Amant-de-Boixe, à Saint-Saturnin, Mouthiers, Combiers, Blanzac ou Sainte-Colombe. En août, les Nuits romanes enflammeront également les pupilles des spectateurs de Brigueil, Rivières et Saint-Germain-de-Confolens.

Un orchestre de prestige

Mais le grand rendez-vous d'août se déroulera sans conteste à Baignes-Sainte-Radegonde, le samedi 11. L'église Saint-Étienne accueillera en effet les artistes d'envergure internationale de la soirée d'ouverture des Nuits romanes.

Pour ne léser personne, les spectacles joués demain soir à Melle (Deux-Sèvres), tourneront dans chacun des départements durant l'été.

Baignes peut donc s'enorgueillir d'accueillir l'Orchestre des Champs-Élysées, qui jouera « Les Quatre Saisons » de Vivaldi, ainsi qu'un « manège enchanté » pour enfants et parents. Il s'agit du carillon céleste de la Compagnie Transe Express. Imaginez un carrousel géant suspendu dans les airs. À la place des chevaux de bois, des musiciens et des trapézistes, qui tournent sous les étoiles.

Le programme des Nuits romanes est largement diffusé dans les offices de tourisme, sous la forme d'un petit livret. Il sera fidèlement annoncé dans les pages Sortir de « Sud Ouest » tout l'été. Pour les connectés, il est également disponible sur le site Internet dédié, à l'adresse : nuitsromanes.poitou-charentes.fr

Publié le 29/06/2012 à 06h00

SUDOUEST.fr