Salariés de France Télécom, d’Envergure et de toute la sous-traitance : Même combat pour l’emploi, les conditions de travail et la protection sociale.
La CGT FAPT de plusieurs départements d’Ile de France (75, 91, 92 et 94) se mobilise pour faire braquer les projecteurs médiatiques et attirer l’attention de la population de notre région sur les salariés de la sous-traitance de France Télécom / Orange et en particulier ceux d’Envergure. Ces derniers vont en effet voir disparaître leurs emplois du fait des difficultés économiques de leur entreprise, difficultés aggravées par la décision de leur unique donneur d’ordre, France Télécom / Orange, de refondre les marchés attribués à la sous-traitance dans une logique constante du moins disant.

Ce sont plusieurs dizaines de salariés d’Envergure, voire plusieurs centaines dans toutes les autres entreprises sous-traitantes actuelles, qui risquent de perdre leur emploi. Ils sont tout simplement sacrifiés à la sacrosainte loi des marchés financiers par France Télécom / Orange pour garantir des taux de rendement à deux chiffres à ses actionnaires depuis plusieurs années. Ce sont 30 000 emplois que France Télécom /  Orange a décidé de supprimer, profitant des départs massifs à la retraite de ses salariés d’ici 2020, en annonçant qu’ils ne seraient pas remplacés. Ce contexte ne présage rien de bon et le recours à la sous-traitance ne peut que se développer davantage, en multipliant les atteintes à l’emploi à France Télécom / Orange et l’abandon d’un service public de qualité.

La CGT FAPT organise un rassemblement des salariés d’Envergure, de la sous-traitance et des salariés de France Télécom / Orange, le 9 août 2012 entre 12h00 et 14h00 sur le site d’Orange Village devant le Bâtiment B au 1 avenue Nelson Mandela à Arcueil pour revendiquer :
· Des actions concrètes de France Télécom / Orange aux profits des salariés d’Envergure et des autres entreprises sous-traitantes pour contribuer à garantir leur avenir professionnel.
· La ré-internalisation de toutes les activités actuellement sous-traitées.
· L’embauche de tous les salariés de la sous-traitance qui le souhaitent : ils n’ont plus à prouver leur attachement au travail bien fait et leur professionnalisme pour satisfaire les clients de France Télécom / Orange, dans un environnement qui ne leur est pourtant pas favorable.
· Le maintien de l’emploi interne à France Télécom / Orange par le remplacement des départs à la retraite programmés d’ici 2020.
· Une autre répartition des richesses qui permette aux salariés d’améliorer leur situation dans et hors de l’entreprise, et d’assurer le développement de France Télécom / Orange en construisant le réseau de demain 100% fibre optique avec les salariés de l’entreprise dont la population à besoin pour réduire la fracture numérique.

- le 8 Août 2012

HUMANITE.fr