La salle socioculturelle d'Hiersac accueille une expo fort instructive proposée par l'ACPM. D'étonnants spécimens de fossiles à découvrir du 20 au 28 octobre.

Jean-Paul Delage, président de l'Amicale charentaise de paléontologie et minéralogie (ACPM),
devant sa collection de découvertes. Photo CL

Un grand voyage dans le temps tout d'abord. Qui se compte en centaines de millions d'années à l'époque jurassique, ou en dizaines de millions au crétacé. Le territoire qui deviendra bien plus tard la Charente est immergé en grande partie. Les contours en sont encore mal définis, mais une certaine vie aquatique y règne déjà, laissant sa trace au sein des massifs calcaires et granitiques.

Retour au présent maintenant: réunis au sein de l'association de l'Amicale charentaise de paléontologie et minéralogie (ACPM), une cinquantaine de passionnés scrutent avec attention le moindre caillou ou le moindre morceau de roche détaché à l'occasion de travaux de fouilles ou d'extractions dans le sol du département.

«Nos recherches ne s'effectuent qu'avec l'autorisation des propriétaires ou des exploitants des terrains», souligne Jean-Paul Delage, le président de l'association.

Souhaitant faire bénéficier de ses travaux le plus large public possible, l'ACPM organise une exposition de fossiles et minéraux à la salle socioculturelle d'Hiersac, du 20 au 28 octobre.

Une animation qui accueillera visiteurs et écoliers du secteur lors de visites commentées par les adhérents de l'ACPM.

«L'occasion de rappeler la différence entre archéologie et paléontologie: la paléontologie est l'étude d'êtres vivants (fossiles) ayant peuplé la terre à différentes époques géologiques, alors que l'archéologie est la science qui permet grâce à l'analyse de vestiges du passé, d'appréhender le comportement de l'homme» , tient à préciser Jean-Paul Delage.

Les nombreux grands chantiers qui se sont déroulés ces dernières années ou se prolongent en ce moment en Charente (déviation de La Rochefoucauld; ligne à grande vitesse ou LGV...) ont été autant d'occasions pour les paléontologues locaux d'effectuer leurs recherches en profitant des temps d'arrêt des ouvriers.

Des huîtres de 65 millions d'années

Le chantier de la LGV a ainsi permis au président Delage en personne de découvrir des colonies d'huîtres répondant au nom savant de «rastelum frons» et datant de quelque 65 millions d'années; ou encore des oursins du crétacé inférieur; des ammonites collotia ou monticlarella de toutes tailles et toutes formes...Tout ce patrimoine tiendra la vedette dans la salle socioculturelle d'Hiersac.

Une expo qui se doublera de l'assemblée générale de la Fédération française des amateurs de minéralogie et paléontologie programmée le samedi 20 octobre à la salle des fêtes de Saint-Simeux à 9h30. Puis le lendemain dimanche, Jean Merle dédicacera son livre «Invertébrés, fossiles de Charente du crétacé au jurassique».

Jean-François Tournepiche, conservateur du musée d'Angoulême, tiendra pour sa part une conférence sur les dinosaures et les récentes découvertes d'Angeac, ce même samedi 20 octobre à 17h30, toujours dans la salle socioculturelle d'Hiersac.

12 Octobre 2012 | 04h00 - Mis à jour | 07h57 - Bertrand de MANNY

CHARENTELIBRE.fr