La direction du journal Sud Ouest a annoncé ce vendredi lors d'un comité d'entreprise son intention de supprimer quelque 180 postes équivalent temps plein, dont deux tiers à l'impression, sur environ un millier, a-t-on appris auprès d'un représentant du personnel.

Le quotidien sera absent des kiosques ce samedi matin en raison d'un mouvement de grève déclenché à l’initiative des rédactions de plusieurs agences départementales. Les personnels du siège de Bordeaux, réunis en assemblée générale, ont décidé de s’associer à ce mouvement.

Sud Ouest compte notamment supprimer environ 120 postes liés à l'édition papier du journal, la moitié à l'édition et l'autre à l'impression, des techniciens d'édition aux rotativistes en passant par les metteurs en page et les chauffeurs, ainsi que 42 postes de journalistes, selon ce représentant.

La direction a l'intention de fermer les agences d'Angoulême, Auch et Pau, en gardant un bureau d'information locale à Angoulême et à Pau.

Elle souhaite aussi supprimer 11 postes au service des ventes, 2 dans les services généraux et 3 à l'informatique. La régie publicitaire ne serait pas touchée, selon ce représentant.

Dans un communiqué ne détaillant pas ces chiffres, la direction indiqueque le projet "a pour objectif d'adapter l'organisation de Sud Ouest à un environnement économique difficile et de générer une économie de l'ordre de 12 millions d'euros sur ses coûts fixes permettant d'assainir sa situation financière et de poursuivre son développement numérique".


9 Novembre 2012 | 20h21 - Mis à jour10 Novembre 2012 | 09h59 - (source AFP)

CHARENTELIBRE.fr