Jacques Marot a choisi de donner certaines oeuvres composées par Mozart lorsqu'il était jeune. Rendez-vous au Sacré-Coeur ce week-end.

Quelque 300 enfants ont pu profiter du concert pédagogique donné hier par l'Ensemble Amadeus à l'Espace Franquin. Photo Phil Messelet

Les «oeuvres de jeunesse» de Wolfgang Amadeus Mozart. Jacques Marot, le directeur de l'Ensemble Amadeus - le bien nommé en l'occurrence - a décidé de faire interpréter cette année des morceaux parfois méconnus, composés par le précoce Autrichien entre son enfance et sa post-adolescence. Deux concerts seront donnés ce week-end au Sacré-Coeur, dans le quartier Victor-Hugo, à Angoulême. Cette année, ce traditionnel rendez-vous de fin d'année d'Amadeus aura lieu sans la présence de l'orchestre de jeunes Russes de Voronej, qui ne viendra désormais que tous les deux ans.

«La première partie débutera toutefois par la célèbre Petite musique de nuit et six de ses nocturnes écrites à l'âge adulte données dans l'esprit salon», souligne d'emblée le prof de musique et chef d'orchestre. Pour ce faire, il s'installera à la tête d'un quintet à cordes et vent (piano, clavecin, hautbois, trompette, cor et timbales) et d'un groupe de 80 choristes.

«Sa face cachée»

La deuxième partie sera entièrement dédiée à des oeuvres composées par Mozart entre ses 12 et 21 ans, alors qu'il est décédé à 35 ans. «On a pu retrouver leur date de composition grâce au catalogue d'un certain Ludwig von Köchel qui a réussi à dresser un inventaire chronologique de son oeuvre», reprend Jacques Marot. Ce qui explique que l'ensemble des morceaux donnés ce week-end, au-delà de leur propre nom donné par l'auteur, soient également baptisés KV suivis d'un nombre. Comme par exemple le Veni sancte spiritu, composé alors que Mozart avait 12 ans, s'appelle encore KV 47.

«J'ai passé une dizaine de mois à choisir les morceaux joués dans ce concert, des morceaux peu connus pour que l'on découvre un peu sa face cachée», insiste Jacques Marot. Au chant, celui-ci a décidé de faire appel à la soliste soprano saintaise Fabienne Oreb.

En prélude à ces deux concerts, Jacques Marot sillonnera les écoles de l'agglomération pour interpréter devant les scolaires un des oeuvres majeures de Wolfgang Amadeus Mozart, La Flûte enchantée (lire ci-contre).

Ces interventions auront lieu devant des CE1 et CE2 de Soyaux, Angoulême, Gond-Pontouvre, L'Isle-d'Espagnac, Linars et Ruelle. «Ainsi qu'une représentation à la maison de retraite de Ruelle», ajoute le chef d'orchestre.

Les enfants ayant participé activement - ils jouent des percussions pour accompagner le texte interprété par Daniel Crumb - à ces interventions pourront assister gratuitement à l'un des deux concerts du Sacré-Coeur.

«OEuvres de jeunesse de Mozart», par l'Ensemble vocal et instrumental Amadeus, amedi à 21h et dimanche à 16h30, à l'église du Sacré-Coeur, à Angoulême.

Tarif: 20€, 12€ en réduit, gratuit jusqu'à 12 ans. Réservations à Auchan, Chapitre, Diapason et à l'Office de tourisme.


13 Novembre 2012 | 04h00 - Mis à jour | 08h24 - François Goubault

CHARENTELIBRE.fr