Le bâtiment futuriste, actuellement en chantier, accueillera l'ensemble
des associations de Soyaux. (Photo C. T.)

« Aujourd'hui, on découvre le lieu pour montrer le potentiel et comment on va y travailler demain », a déclaré en préambule le maire, François Nebout. Samedi 17 novembre, la Ville de Soyaux organisait une visite du chantier réservée aux élus, au personnel communal et aux associations pour qu'ils s'approprient les lieux du futur pôle culturel Soëlys (réalisé par le cabinet d'architecture bordelais Guibert). Un équipement de 6,5 millions d'euros, construit dans le cadre de l'Opération de renouvellement urbain (ORU), sur la place J.-J. Rousseau et qui devrait être livré en mai-juin 2013 pour une inauguration et ouverture au public en septembre de la même année.

C'est Jean-Claude Mourey, directeur des services techniques, qui s'est chargé de faire la visite. Cet espace de près de 2 000 m2 ne sera pas à caractère sportif mais culturel, sauf pour pratiquer le yoga ou la gymnastique.

Sur trois niveaux

Le projet a évolué depuis sa création, s'est amélioré pour répondre au mieux aux attentes de ceux qui prendront place dans ce bâtiment futuriste. Il permettra de regrouper l'ensemble des associations, très nombreuses dans la cité.

L'espace se compose d'un rez-de-chaussée à deux niveaux et d'un étage, soit trois niveaux. Il comprendra une grande salle auditorium de 200 places avec un bar, une salle de réunion de près de 100 places (louable pour les mariages ou pour des assemblées générales, mais sans possibilité d'y faire de la cuisine).

Le niveau un accueillera la bibliothèque pour tous et l'espace public numérique. Les couleurs prédominantes seront le rouge, le gris et le bois. Un grillage en inox sur l'ensemble du bâtiment sera posé pour le rendre inviolable contre les graffitis et servira de pare-soleil.

La Wifi sera accessible dans le bâtiment où quelques bornes seront installées. Les associations auront accès à la reprographie. Il y aura pêle-mêle un coin détente, une double isolation pour la musique, des parquets flottants, un ascenseur et des box-libre services avec placards pour que les associations puissent stocker leurs dossiers.

À noter qu'une prochaine visite se fera avant l'inauguration au printemps 2013.

Ce bâtiment devrait permettre d'embellir la troisième ville du département et redorer le blason du quartier du Champ-de-manœuvre, en espérant que les habitants de toute la ville eux aussi s'approprient ce lieu qui leur est destiné.

Publié le 23/11/2012 à 06h00 - Par Cédric Tricaud

SUDOUEST.fr