Le New York Times de ce samedi consacre un article aux relations incestueuses entre les médias français et la classe politique.

"Là où coucher avec les médias peut être pris au sens propre du terme"

Commençant par une allusion au départ du sarkozyste Étienne Mougeotte du Figaro qui aurait été demandé par Hollande, et à l'arrivée d'Audrey Pulvar aux Inrockuptibles, le New York Times écrit : "Le principal quotidien conservateur a viré le patron de sa rédaction, pour semble-t-il se faire bien voir du nouveau gouvernement. Un magazine culturel qui choisit la compagne d'un ministre du gouvernement comme nouveau rédacteur en chef. (...) Le premier président de gauche depuis 17 ans a provoqué des mouvements dans les médias avec beaucoup de conflits d'intérêt potentiels." Y compris celui de la compagne de Hollande, en photo avec Mougeotte, Dassault et Pulvar.

Le quotidien américain estime aussi que le style du nouveau président est nettement moins enlevé que celui de Sarkozy, ce qui frustre les journalistes. Il cite Pierre Haski, fondateur de Rue89 : "Sarkozy était bon pour les ventes, Hollande ne l'est pas".

NY Times, France, medias

Selon le New York Times, "M. Hollande se révèle profondémment ennuyeux." Et "la ligne séparant les politiques et les journalistes peut être floue en France, où le sort de certains journalistes est depuis longtemps lié au pouvoir, qu'ils l'apprécient ou le détestent."

Par Gilles Klein le 25/11/2012

ARRETSURIMAGES.net