La mesure de suspension de l'enseignant charentais est levée. Il reprendra ses cours lundi et bénéficiera d'un accompagnement pédagogique, indique le rectorat

Le collège Antoine-Delafont de Montmoreau (Kluba Tadeusz)

Il avait proposé à ses élèves de 3e de se mettre dans la peau d'un adolescent suicidaire. Un sujet de rédaction quelque peu délicat pour des adolescents, comme nous l'expliquaient des spécialistes. Le professeur de français de 28 ans suspendu depuis lundi va pouvoir reprendre ses cours.

Jeudi, il avait été entendu par le directeur académique de la Charente, et l'inspectrice régionale de lettres, comme le réclamait un syndicat d'enseignants.

Voici le communiqué du rectorat de l'Académie de Poitou-Charentes annonçant, ce vendredi soir, la levée de la mesure de suspension de l'enseignant  :

"A l'issue de l'enquête administrative, Jacques Moret, recteur de l'académie de Poitiers, a décidé de lever la suspension de l'enseignant de lettre, au collège Antoine-Delafont de Montmoreau. L'enseignant reprendra ses cours dans l'établissement le lundi 17 décembre. Au vu des faits, le recteur exprime un avertissement à l'enseignant. Par ailleurs, l'enseignant bénéficiera d'un accompagnement pédagogique et d'un suivi régulier." 

Publié le 14/12/2012 à 19h16 | Mise à jour : 14/12/2012 à 20h01

À lire aussi
Rédaction sur le suicide : un syndicat d'enseignants réclame une réunion au directeur académique
Rédaction sur le suicide : faute ou maladresse ?
Rédaction sur le suicide : les internautes n'accablent pas le professeur
Rédaction sur le suicide : des parents demandent le retour du prof suspendu
Il demande à ses élèves une rédaction sur le suicide : qu'en pensent les psy ?

SUDOUEST.fr