Le collectif Tenon proteste face à l'attitude autoritaire de la préfecture de police et de ses représentants. Une limite a été dépassée, samedi dernier, en ce qui concerne le respect des droits et de la liberté d'expression.

Dans sa lutte pour le droit à l'avortement, pour les droits des femmes, le collectif Tenon, qui est depuis plusieurs mois, interdit de manifestation, doublé d'une interdiction de territoir autour de l'hôpital Tenon, voit ses droits se restreindre.

La suite du communiqué ci-dessous

Documents à télécharger: 
 
Déclaration du collectif Tenon