Sur la base de fuites du rapport annuel de la Cour des Comptes qui sera rendu public demain, mardi 12 février, la presse se déchaîne sur la politique salariale d’EDF, ainsi que sur les « colossaux » avantages dont bénéficieraient ses salariés, comme le tarif agent, décidemment tout est bon pour attaquer une fois de plus le contrat social des électriciens et gaziers.

La manoeuvre est affligeante !

Amalgamer les salaires des dirigeants avec ceux des milliers de salariés, qui se sont vus « généreusement » octroyer 0,8% d’augmentation pour 2013, laisse penser que la Cour des Comptes fait écho au MEDEF pour fustiger le coût du travail seul responsable de la crise selon eux.

La FNME-CGT ne s’en laissera pas conter.

Elle s’exprimera quand elle aura pris connaissance de ce « fameux rapport » et continue à soutenir les salariés en lutte en ce moment même pour dénoncer la stratégie financière des entreprises, ainsi que les montants scandaleux versés aux actionnaires par les entreprises du secteur (EDF, GDF SUEZ) au détriment des salaires, des conditions de travail, de l’emploi et des investissements nécessaires pour un service public de qualité.

 

- le 11 Février 2013