Martine Pinville au côté de Xavier Favre au cours du débat très animé.. PHOTO/Photo CL

En 2012, l'association a dispensé à Angoulême et Soyaux près de 3.000 heures de bénévolat pour 2.180 entretiens personnalisés.

"Accusée, association Baobab, levez-vous !" "Nous sommes déjà debout depuis onze ans, M. le Président !" "Vous êtes accusée de réunir tous les lundis à Soyaux et tous les jeudis à Angoulême, dans ce que vous appelez une permanence juridique et administrative, une foule de personnes étrangères en quête de solutions afin de régulariser leur situation. Chaque année la fréquence de ces permanences augmente. Plaidez-vous coupables ou non coupables?" "Nous plaidons coupables ! Vous pouvez rajouter comme chef d'accusation que ce sont aussi des permanences humaines !"

Le ton est donné. En ouverture de l'assemblée générale de l'association Baobab, en présence notamment de Marie Guyot, maire-adjointe de Soyaux, et de Martine Pinville, députée, Xavier Favre, qui ne manque pas d'humour, a ainsi délivré tout au long de son rapport moral, une diatribe qui en dit long sur son amertume à la suite des promesses gouvernementales non tenues vis-à-vis des sans-papiers.

L'association Baobab et ses bénévoles ont du pain sur la planche comme le montrent ses nombreuses activités, outre les permanences: la commission sans frontières qui est aussi un temps de formation pour les bénévoles, les cours de français dispensés lors des permanences (4 professeurs, 15 à 20 élèves), le comité de soutien, les parrainages, l'action logement (hébergement militant, rencontres avec les responsables politiques, la préfecture, etc.), le comité de vigilance des étrangers malades (une charte a été élaborée suite aux rencontres avec Aides et Médecins du Monde), les réunions avec la coordination régionale solidarité migrants, la convention avec Unis-Cités, antenne d'Angoulème (en août 2012, 7 enfants ont été accueillis sur des lieux de loisirs par des volontaires d'Unis-Cités).

Baobab participe aussi à diverses manifestations : festival de la BD, café citoyen à la MPP, Musiques métisses, semaine de la solidarité internationale, marché de Noël, etc. Enfin, il faut savoir que les bénévoles sont régulièrement en formation. Le rapport financier témoigne de la rigueur dont fait preuve l'association, il est adopté à l'unanimité tandis que le rapport d'activités l'est à la majorité moins une voix contre.

Dans la salle, beaucoup de questions ont fusé provoquant des débats assez poussés. Martine Pinville a pris des notes tout en promettant de "faire remonter tout ça à qui de droit"...

Rens. au 06.62.61.84.87.

Le 25 mars à 06h00 par Marie-Claire NEAUD

CHARENTELIBRE.fr