Warterloo15-06-20 00_08_27

Belgique

Roulements de tambours, tirs d'infanterie, coups de canon, corps à corps et charges de cavalerie: plusieurs milliers de reconstitueurs en costume d'époque ont rejoué avec éclat et réalisme vendredi soir la bataille de Waterloo, survenue il y a deux cents ans, et ce devant de dizaines de milliers de spectateurs rassemblés à l'ombre de la Butte du Lion. Habillés en costume d'époque flamboyant, armés de fusils à silex et appuyés par une centaine de canons et plus de trois cents cavaliers, ces près de 6.000 figurants passionnés d'histoire, venus du monde entier, ont donné forme à la plus grande reconstitution de l'époque napoléonienne jamais organisée.

Durant deux heures vendredi soir, sous un ciel nuageux mais heureusement sec, les troupes de Napoléon ont sonné "L'Attaque française", première de deux reconstitutions programmées pour le bicentenaire. Dans une mer d'épis de blé, les forces de l'Empereur, joué par l'avocat français Frank Samson, ont tenté d'enfoncer la ligne de défense du duc de Wellington, incarné par le consultant historique anglais Alan Larsen.

60.000 spectateurs

Grâce à des commentaires en plusieurs langues diffusés par haut-parleurs, les quelque 60.000 spectateurs installés sur de gigantesques gradins ont pu suivre les différentes étapes-clés de l'illustre bataille disputée le 18 juin 1815. De l'attaque des fermes d'Hougoumont ou de la Haie-Sainte, à la charge d'infanterie de Drouet d'Erlon, en passant par les héroïques carrés coalisés qui neutralisèrent la cavalerie française sous le commandement du maréchal Ney, le programme se voulait aussi proche de la vérité historique.

Samedi soir, les armées de Wellington et les troupes prussiennes du maréchal Blücher donneront la réplique décisive lors d'une reconstitution intitulée la "Riposte alliée", programmée devant autant de spectateurs.

Organisées conjointement par les communes de Braine-l'Alleud, Waterloo, Lasne, Genappe ainsi que la province du Brabant wallon, le tout avec l'appui d'un partenaire privé, les deux reconstitutions programmées ce vendredi et samedi constituent le point d'orgue des commémorations du bicentenaire de la bataille de Waterloo.

10 millions d'euros

D'un montant global de 10 millions d'euros, celles-ci doivent contribuer à redynamiser l'intérêt touristique pour le site de Waterloo qui a fait par ailleurs l'objet d'un considérable effort de rénovation ces derniers mois.        .............

suite et diaporama  LALIBRE.be