Les djihadistes de l'Etat islamique basés en Syrie et en Irak préparent des attentats contre le Royaume-Uni, a déclaré aujourd'hui le premier ministre britannique David Cameron, qui estime que l'organisation fondamentaliste sunnite constitue une menace existentielle pour l'Occident. "Il y a des gens en Irak et en Syrie qui sont en train de planifier des actions terribles en Grande-Bretagne et ailleurs et, tant que l'EIIL (l'Etat islamique, NDLR) existera dans ces deux pays, nous serons sous la menace", a-t-il dit sur la BBC.

Le porte-parole du Premier ministre a confirmé aujourd'hui que 18 touristes britanniques figuraient parmi les personnes tuées vendredi sur la plage et à l'intérieur de l'hôtel Imperial Marhaba à Sousse, en Tunisie. Ce bilan encore provisoire pourrait s'alourdir à une trentaine de victimes britanniques.

Dans une tribune publiée hier soir sur le site internet du quotidien The Telegraph, David Cameron appelle à être "intolérant contre l'intolérance de l'organisation Etat islamique" et estime que l'attaque contre l'hôtel de Sousse qui a fait au moins 39 morts, démontre le "degré du mal" auquel la Grande-Bretagne, parmi d'autres, est confrontée.

La priorité, précise David Cameron, est de venir en aide aux victimes de l'attaque. Plus de 50 membres des services consulaires, de la police et de la Croix-Rouge ont été dépêchés à Sousse. Et Cameron a été en contact avec le président tunisien Beji Caïd Essebsi. Au-delà, poursuit-il, "nous devons en faire plus pour coopérer et édifier nos capacités à faire face au terrorisme". 

LeFigaro.fr