FontEtValJ'ai déjà présenté mon parcours et ma rencontre avec la presse satirique hebdomadaire dans un précédent article.

Quand j'achète mon premier numéro de la Grosse Bertha (n°13 du 11 avril 1993) à la sortie d'un concert de Font & Val, j'y retrouve des atmosphères connues :La philosophie militante, compréhensible (à l'époque), instructive (à l'époque) et drôle (à l'époque) de Philippe Val ;L'humour décapant de Patrick Font (toujours actif sur www.lecoqdesbruyeres.fr) ;Les dessins de Cabu, Gébé, Willem que je connaissais par les albums des Editions du Square (éditeur de Hara-kiri et du premier Charlie hebdo) ;Les dessins de Lefred-Thouron (j'étais lecteur de l'Equipe… mais je me suis soigné !) ;Les planches de Hugot et le trait de Héran que je lisais dans les Fluide Glacial achetés avec mon cousin (des fois juste pour cacher un Penthouse ou un Playboy !!!)...

 

FluideGLe mélange de dessins (Cabu encore, mais aussi Cardon) et de texteque j'avais découvert dans les quelques numéros du Canard Enchaîné que j'avais pu feuilletés ; un peu plus tard, l'humour d'Albert Algoud qui faisait des sketchs avec Karl Zéro dans Nulle part Ailleurs sur Canal +.

J'y découvre Siné (mieux veut tard que jamais !), Kafka (futur Francis Kunz de Groland), Charb, Jiho, Tignous, Honoré, Jean-Jacques Peroni (co-auteur de sketchs avec Font & Val en 1990-91 et plus tard de Laurent Gerra), Arthur (Henri Montant), Fredo Manon-Troppo (Frédéric Pagès),… Petite mention spéciale pour un rédacteur avec qui j'ai la chance de correspondre maintenant : Kleude et sa rubrique "Kleude est con", fin représentant de l'humour "bête et méchant" et précurseur de "brèves" du Charlie à venir.
Il est amusant de noter que dans ce même n°13 Cavanna se fait gentiment brocarder après un passage à la télé sur la défense des animaux….

Lire la suite sur CaricaturesEtCaricature.com