.

   (...)   Ils ont conduit leur première action symbolique hier en se réunissant en fin d'après-midi. D'abord devant le siège de l'Union patronale-Medef à Angoulême, qu'ils ont quasiment muré (Photo Phil Messelet), puis devant la préfecture pour faire entendre leurs revendications. Ils étaient une bonne cinquantaine. Ils s'opposent à «toute nouvelle régression» dans la réforme des retraites.   (...) 
«Des moyens existent», plaide le collectif qui dénonce les hausses de dividendes, les bonus aux traders ainsi que les retraites «chapeau» qui se chiffrent en millions d'euros «pour un individu». Ils ont affiché hier soir quelques portraits sur les murs du Medef.

Article sur le site de CHARENTELIBRE.com
..