Des élus de l'opposition ont parlé des rodéos et des parties de foot nocturnes, demandant que des mesures soient prises.

La pelouse sert de terrain de foot à des jeunes enfants.Photo CL

Lors du dernier conseil municipal, lundi dernier à Soyaux, consacré en grande partie aux comptes administratifs, un problème récurrent, connu et signalé tant à la police municipale que nationale, a été soulevé par Fanta Diallo, conseillère municipale d'opposition, dans les questions diverses.

«Les habitants se plaignent des rodéos qui ont lieu boulevard Jean-Jaurès, a-t-elle lancé. Il n'y a pas de ralentisseurs, c'est un problème de sécurité important. Il faut trouver des solutions.» Les fauteurs de troubles tournent sur le Champ-de-Manoeuvre, coupant les ronds-points en droite ligne, depuis l'Octroi, empruntant le boulevard Vincent-Auriol, la rue Guy-Boniface ouverte en prolongement de la rue des Frères-Pélissier depuis la résidentialisation, puis la rue Romain-Rolland. Plutôt que de parler aménagements, François Nebout a rétorqué: «Il s'agit plutôt d'un problème d'incivisme des personnes qui est à revoir !»

Autre point noir abordé, des enfants se sont approprié une pelouse donnant sur la rue Marcel-Cerdan, juste sous les fenêtres des locataires de la rue Guy-Boniface. Ils en ont fait un terrain de foot qu'ils utilisent jusqu'à des heures avancées le soir, parfois jusqu'à minuit ou une heure du matin. Résultat: la pelouse arborée est très abîmée, et n'a de pelouse que le nom et le tronc d'un jeune arbre a été entièrement «pelé». Sans compter le tapage pour les résidents.

Là encore, des élus demandent une solution. «Ce qui n'est pas normal, c'est que les enfants soient dehors à ces heures-là !», a souligné Philippe Richard, maire-adjoint.

2 Juillet 2012 | 04h00 - Mis à jour | 07h39

CHARENTELIBRE.fr