Le Parti de Gauche condamne fermement la décision de la direction d’ArcelorMittal de fermer définitivement la filière liquide de Florange, qui inclut les hauts-fourneaux. Arnaud Montebourg, se transforme en ministre des « plans sociaux » en s’avouant vaincu et se contente des 60 jours qu’ArcelorMittal laisse au gouvernement pour trouver un repreneur. La production intégrée d’acier, dans la sidérurgie, dépend de la filière chaude qui restera à la merci du bon plaisir du milliardaire Mittal pour ses débouchés. Fermer les hauts fourneaux, c’est très probablement, à terme, fermer l’ensemble du site.

Florange a des atouts essentiels pour l’ensemble de l’industrie française et est nécessaire à la relocalisation des activités : le site est spécialisé dans des produits très techniques, haut de gamme. Ces aciers sont essentiels pour une transition écologique de l’industrie.
La situation de Florange, et de notre industrie en France en général, est entre autres la conséquence des politiques d’austérités européennes qui ralentissent la demande d’acier et des vagues de privatisations des gouvernements précédents, qui ont livré notre industrie à un capital étranger financier et prédateur incapable de développement industriel.
Le Parti de Gauche affirme qu’il faut mener une toute autre politique :
- La République doit reprendre le contrôle de son industrie sidérurgique, par une nationalisation sous contrôle des travailleurs et de l’Etat, en indemnisant, conformément à la constitution, M. Mittal pour la valeur de ses actifs expropriés, c’est-à-dire, à l’en croire, pas grand-chose.
- Dans le cadre de la planification écologique la modernisation du site doit être mis en œuvre, ainsi que la taxation kilométrique du transport des marchandises et un « visa écologique et social » contre le dumping social et environnemental.

Comme l’ont souligné les salariés de Florange « M.Mittal ne peut pas produire d’acier sans nous, mais nous, nous pouvons produire de l’acier sans M.Mittal. »

communiqué du Parti de gauche

- le 3 Octobre 2012

HUMANITE.fr