Une manifestation de soutien aux Roms a rassemblé 200 personnes ce dimanche à Paris. La décision du Conseil constitutionnel sur le titre de circulation était l'objet de la contestation.

Rassemblement devant le Panthéon, à Paris. (MAXPPP)

La suppression intégrale du titre de circulation pour les gens du voyage, partiellement abrogée vendredi par la Conseil Constitutionnel, était dimanche au coeur de la "Roma Pride", manifestation de soutien aux Roms qui a rassemblé environ 200 personnes à Paris. Ce rassemblement était organisé simultanément dans 14 pays européens.

"La décision de la Cour constitutionnelle est scandaleuse. Elle valide du sceau constitutionnel une loi discriminatoire, antidémocratique et antirépublicaine", a souligné Benjamin Abtan, président du Mouvement antiraciste européen (Egam) à l'origine de la "Roma Pride". Dans une tribune publiée surLePlus.NouvelObs.com, il demande également "la fin des expulsions, quand elles ne sont pas accompagnées de solutions effectives de relogement".

"Nicolas Sarkozy a rallumé la mèche de la violence contre les Roms, les récents événements de Marseille ne sont que le résultat de cette politique de haine", a affirmé le réalisateur Tony Gatlif, qui a apporté son soutien en faisant venir artistes et musiciens sur la scène installée place du Panthéon.

Vendredi, les Sages ont partiellement abrogé la loi de 1969 sur le statut administratif des gens du voyage, maintenant toutefois le principe du titre de circulation obligatoire en remplaçant le "carnet" par un "livret de circulation".

18h20 | Mise à jour : 19h07 - Par Sudouest.fr avec AFP

SUDOUEST.fr