La Cour suprême du Mexique a décidé ce mercredi soir la libération immédiate de la Française en raison de la violation de ses droits fondamentaux 

La Cour suprême a décidé ce mercredi soir la libération immédiate de Florence Cassez détenue depuis 7 ans

La Cour suprême a décidé ce mercredi soir la libération immédiate de Florence Cassez
détenue depuis 7 ans (AFP ALFREDO ESTRELLA)

La Cour suprême du Mexique a décidé mercredi la libération immédiate de la Française Florence Cassez en raison de la violation de ses droits fondamentaux dans la procédure ayant conduit à sa condamnation à 60 ans de prison pour enlèvements.

Trois juges sur cinq de la première chambre de la Cour suprême ont voté en faveur de la libération immédiate de la Française, emprisonnée depuis plus de sept ans.

Le président de la République, François Hollande, a estimé qu'avec cette libération immédiate de Florence Cassez, "une période particulièrement douloureuse pren(ait) fin".

Dans un communiqué de l'Elysée, le chef de l'Etat a "salué la décision de la Cour suprême du Mexique", ajoutant que "la France remerci(ait) tous ceux qui, au Mexique comme dans notre pays, se sont engagés pour que la vérité et la justice prévalent".

 

Publié le 23/01/2013 à 20h49 | Mise à jour : 23/01/2013 à 21h26

SUDOUEST.fr